Conseils à considérer avant d’acheter un nouveau fer à souder

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

1. Évitez les fers à souder à température fixe

Connaître les bases de la soudure est essentiel pour comprendre la différence entre un bon fer à souder et un mauvais. Être capable de discernement nécessite une compréhension approfondie de la mécanique de la soudure telle que l’action métal-solvant et le rôle du flux, comme expliqué dans notre guide des bases de la soudure.

Un fer à souder idéal doit non seulement fournir suffisamment de chaleur pour le processus de soudure, mais il doit également le faire de manière contrôlée avec précision. Le brasage implique des tailles de composants et des types de soudure variables, qui nécessitent des températures de brasage spécifiques. Un bon fer doit donc permettre un contrôle granulaire de la température de la panne.

Toute erreur dans ce domaine entraîne soit des joints de soudure froids, soit des composants brûlés. Malheureusement, cela exclut tous les fers à souder d’entrée de gamme dépourvus de réglage de la température. Ces fers à souder chauffent l’embout à une température arbitraire prédéfinie et ne sont pas assez bons pour la maintenir. Sans aucun moyen de détecter la température de la pointe, ces fers ne peuvent ni réduire la puissance de chauffe lors du soudage de composants délicats, ni l’augmenter pour traiter des travaux plus importants. Même les plus expérimentés trouvent qu’il est quasiment impossible de fournir des résultats cohérents avec de tels fers. Les débutants risquent fort de ruiner leurs projets de soudure avec ces outils.

 

2. Comprendre la puissance en watts et le contrôle de la température

La puissance en watts annoncée du fer à souder indique essentiellement la vitesse à laquelle l’élément chauffant peut élever la température de la panne. Un fer évalué à 25 watts prendra bien plus d’une minute pour faire monter la pointe à 315°C à partir de la température ambiante. En revanche, une station de soudage évaluée à 130 watts y parviendra en quelques secondes. 

La soudure est un acte beaucoup plus compliquée que le simple fait de chauffer la pointe à la température souhaitée. Lorsque la pointe chaude touche le matériau, elle déverse de la chaleur dans la plaquette de PCB relativement plus froide et les conducteurs des composants, et finit elle-même par refroidir. C’est à ce moment que l’élément chauffant entre en jeu pour maintenir la température. Les travaux de soudure délicats avec des composants plus petits équivalent à une masse thermique plus faible, de sorte que même un minable fer de 25 watts peut tenir le coup. Cependant, les gros composants tels que les condensateurs massifs et les plans de masse agissent comme des dissipateurs thermiques. Les fers à souder de puissance inférieure ne peuvent pas reconstituer assez rapidement la chaleur perdue pendant le soudage, ce qui entraîne des joints froids et l’échec pur et simple du soudage de composants à masse thermique élevée.

 

Si vous avez l’intention de souder des pièces de grande taille telles que des connecteurs XT-90, des plans de masse massifs et d’autres composants à masse thermique élevée, vous devez opter pour un fer à souder de puissance élevée. Des travaux de soudure plus petits peuvent être traités avec des fers à souder de faible puissance, mais la soudure des commutateurs de clavier mécanique est un bon exemple de la façon dont même les composants délicats peuvent bénéficier de fers à souder de haute puissance. Un clavier standard à 104 touches implique de souder des centaines de joints en succession rapide. Un fer à faible puissance ne peut pas maintenir la température de la pointe dans de telles conditions et entraîne un phénomène appelé dérive thermique, dans lequel la température de la pointe diminue progressivement jusqu’à ce que vous finissiez par avoir des joints froids. Les bonnes stations de soudage sont équipées d’une puissance de chauffe d’au moins 60 watts, ce qui les rend suffisamment polyvalentes pour être utilisées pour la plupart des travaux. Contrairement à la croyance populaire, un fer à haute puissance ne détruira pas les composants délicats. Un fer à souder à température contrôlée est conçu pour éteindre le chauffage lorsque la pointe atteint une température prédéfinie. Le système de chauffage puissant assure uniquement une récupération thermique rapide lors des travaux de soudure exigeants.

 

3. Le contrôle de la température en boucle fermée est important

Avoir beaucoup de puissance sous le capot, c’est bien, mais il existe une raison pour laquelle les voitures de rallye sont préférées aux camions semi-remorques lorsque la réactivité est primordiale. La soudure n’est pas différente. Votre poste à souder a beau avoir une puissance de chauffe de 130 watts, elle n’est pas d’une grande utilité si la pointe peut devenir trop froide avant que le chauffage ne se déclenche. Les fers à souder analogiques bon marché sont embourbés par leur lent temps de réponse thermique. Ils ne peuvent pas réagir assez vite pour compenser la perte rapide de la température de la panne subie lors du soudage de composants plus importants. Cela se manifeste par une dérive thermique et conduit par conséquent à des joints froids. Les bons fers à souder contournent ce problème en intégrant un système numérique de contrôle de la température en boucle fermée nettement plus agile. Cela implique généralement un élément chauffant, un capteur de température et une unité de contrôle à microprocesseur. Les stations de soudage modernes, et même certains fers à souder bon marché, emploient un contrôle de la température basé sur un microprocesseur, ce qui leur permet de réagir rapidement pour maintenir une température de pointe précise, même pendant le soudage de composants à masse thermique élevée. Une telle capacité à empêcher à la fois la sous-dérive et la sur-dérive de la température est particulièrement importante lors du soudage de circuits intégrés sensibles à la chaleur.

 

Vous en savez désormais davantage sur les principaux critères de sélection de la meilleure station de soudure, outil essentiel à votre panoplie du parfait bricoleur. Si vous souhaitez compléter vos connaissances en la matière, retrouver alors dans cet autre article tous nos conseils détaillés pour vous aider à choisir le bon fer à souder zinc.

Facebook
Twitter
LinkedIn