Mes conseils pour ranger un placard

Facebook
Twitter
LinkedIn

Cette semaine, je me suis déchaînée. Je me suis sentie totalement dépassée et j’ai senti que je devais faire quelque chose pour ranger mon placard. Les vêtements débordaient des étagères, les vestes étaient superposées sur des blouses et débardeurs. C’était le chaos et je n’en pouvais plus. D’abord, d’un point de vue organisationnel, j’ai adoré la façon dont tout est disposé proprement. Je veux dire, il y a de l’espace entre les cintres. J’ai également apprécié le fait que ce soit le placard d’une seule personne, un peu comme si cette personne parlait une seule langue, plutôt que d’avoir un million d’interprétations différentes de son style personnel. 

 

Voici quelques règles que j’ai utilisées pendant le tri 

 

Tout doit être déplacé

Cela signifie que j’ai complètement vidé mon placard. Si vous ne touchez pas physiquement un objet, il y a plus de chances que vous le gardiez parce qu’il a été oublié dans un coin sombre. Fixez une limite de temps. Ma règle était la suivante : 

  • si je ne l’avais pas porté depuis longtemps, il partait. (Ceci ne s’applique pas à mes manteaux d’hiver. J’ai gardé la plupart d’entre eux, juste au cas où !) ;
  • s’il est taché, déchiré, cassé au-delà de toute réparation, il n’a pas sa place dans mon placard ;
  • si ce n’est pas flatteur… Je pense que nous connaissons la réponse ;
  • si je ne l’ai jamais porté, je le mets sur la liste pour le vendre en ligne ou dans un vide grenier.

Personne n’a besoin de la moitié des vêtements vintage que j’ai amassé parce que je pourrais en avoir besoin pour une fête costumée ou pour l’inspiration du design ou ceci ou cela… Mon espace de placard actuel est bizarre puisque j’ai converti mon plus grand placard en un coin de chambre. Le placard restant est très long et mince, alors j’utilise un rack roulant industriel pour utiliser l’espace étroit. C’est particulièrement bien pour moi, car je suis une personne extrêmement visuelle. En fait, j’ai besoin que mes vêtements soient en face de moi pour savoir ce que j’ai. Une autre partie de l’organisation a consisté à ne garder que les choses qui pouvaient être rangées sur mon support roulant. À partir de là, je l’ai organisé par couleur pour rendre l’habillage encore plus facile pour moi.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn