Nos conseils pour rendre votre logement accessible à tous

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

 

Se déplacer de façon autonome dans une maison peut être un véritable casse-tête lorsque les espaces sont encombrés. Cela se vérifie particulièrement avec les personnes âgées en perte de mobilité. Alors comment leur faciliter l’accès à votre logement   ? On vous dévoile quelques astuces dans ce billet.

 

Faciliter la circulation à l’intérieur

 

Quand il s’agit de se déplacer dans un logement encombré, les personnes âgées sont plus exposées au risque de chute. Pour éviter ces éventuels accidents, il faut prévoir un éclairage homogène des marches de l’escalier. Si cela ne résout pas le problème, vous devez penser à des aménagements favorisant l’accessibilité aux marches. À ce titre, il existe de performants monte-escaliers qui privilégient l’accès à l’étage supérieur en toute discrétion et en toute sécurité. Selon le type d’escalier dont vous disposez, il existe certainement une solution de monte-escaliers. Il est vrai que cette installation représente un coût, mais il reste une excellente alternative à un miniascenseur. Au besoin, en matière de prix et de qualité, vous pouvez vous fier à Handicare-monte-escaliers.

 

Favoriser l’accès à l’entrée

 

Une porte lourde ou une entrée irrégulière peut rendre un logement difficile à franchir pour un individu à capacité réduite. Avant toute chose, l’idéal est de rendre l’accès sécurisé depuis votre porte d’entrée. Pour ce faire, il faudra la débarrasser de tout encombrement. Outre cet aspect, vous pouvez opter pour une barre d’appui ou une autre poignée facile d’usage à la place d’une poignée conventionnelle. Votre choix peut aussi se porter sur des portes qui peuvent s’ouvrir automatiquement. Tenir compte des dimensions pour favoriser le déplacement avec les déambulateurs ou fauteuils roulants peut être aussi utile. Pour ce qui est de l’accès aux espaces de vie, il est recommandé de faire construire des entrées fermées par des portes d’une hauteur d’au moins 90 cm. Aussi, d’élargir les couloirs d’accès à ces zones de manière à faciliter la manœuvre des fauteuils roulants.

 

Penser à la salle de bain dans votre réhabilitation

 

La salle de bain constitue l’une des pièces dont l’accès semble excessivement difficile pour les personnes à capacité réduite. En effet, ces derniers craignent le plus souvent les glissades pendant le bain ou regrettent la hauteur du lavabo non adaptée à un fauteuil roulant. Voilà deux raisons pour lesquelles vous devez réaménager aussi votre salle de bain, afin de leur permettre d’y retrouver leur autonomie en toute sécurité. Pour ce faire, il est conseillé d’installer un revêtement antidérapant pour éviter les glissades. Vous pouvez aussi adapter le lavabo aux personnes âgées en fauteuil roulant en rabaissant la vasque. Des barres d’appui sont également les bienvenues pour un complément d’équilibre.

Facebook
Twitter
LinkedIn