Les différentes variétés de sapins

Facebook
Twitter
LinkedIn

Il n’y a rien de plus majestueux, de plus beau et de plus original qu’un sapin pour décorer votre maison à Noël. Selon vos goûts, il existe d’ailleurs différentes variétés de sapins disponibles : chacun avec leurs caractéristiques.

Les sapins Nordmann

Le sapin Nordmann doit son nom à un botaniste finlandais, Alexander von Nordmann, qui a découvert cette essence poussant en Géorgie. Il se démarque par sa durée de vie plus longue que celle des autres sapins. Ce qui en fait votre compagnon de longue durée magnifiquement décoré pendant la saison des fêtes.

On apprécie aussi le sapin Nordmann pour son feuillage attrayant, ses aiguilles plus douces et sa résistance à la chute des aiguilles lorsque l’arbre sèche. Le choix d’un sapin Nordmann constitue même une excellente option pour certaines familles où les allergies ainsi que la sensibilité à l’odeur typique des arbres de Noël posent problème. En effet, le Nordmann ne dégage aucun parfum.

Les épicéas

Les épicéas sont de grands conifères symétriques avec des aiguilles à feuilles persistantes attachées individuellement. Bien qu’ils ressemblent à des sapins, ils laissent tomber leurs cônes intacts plutôt que de disperser d’abord les graines comme le font les sapins classiques. Habitant des climats froids, il existe aujourd’hui près de 40 espèces d’épinettes et de nombreux arbres forestiers récoltés pour les pâtes et les papiers.

À usage décoratif, l’épicéa commun (Picea abies syn. Picea excelsa) incarne le traditionnel sapin de Noël. C’est d’ailleurs le sapin le plus utilisé.

les différentes variétés de sapins sapin Nordmann

Le sapin de Serbie

Grand et élancé, avec de gracieuses branches relevées, le sapin de Serbie se reconnaît facilement par ses feuilles persistantes. Il a des aiguilles vertes foncées brillantes avec de fines rayures blanches et des cônes violets distinctifs. C’est une espèce menacée dans sa Serbie natale, en Bosnie-Herzégovine, où il ne reste que quelques parcelles de sapinières. Cependant, il est de plus en plus planté dans les régions européennes.

Pouvant atteindre jusqu’à 15 mètres de haut, ce sapin est plutôt idéal pour les grands espaces (type centre commercial).

Le sapin inversé

Plus une façon de disposer le sapin de Noël qu’une variété de sapins, le sapin inversé arbore un design simple. Il s’agit en effet de placer le sapin à l’envers. Le premier symbole de l’arbre à l’envers serait apparu au VIIe siècle. Le folklore autour du sujet est attribué à un moine bénédictin nommé Boniface.

Selon la légende, Boniface aurait vu un groupe de païens adorer un chêne. En réponse, il a coupé l’arbre et à sa place a poussé un sapin. Ensuite, Boniface a coupé le sapin et l’a retourné, utilisant sa forme triangulaire comme un moyen d’expliquer la Sainte Trinité aux païens. De nombreux centres commerciaux ont déjà adopté cette manière décorative d’installer un sapin de Noël : en effet, aujourd’hui, c’est plus un effet de mode qu’une référence à la religion chrétienne.

Si cette manière d’installer votre sapin vous tente, préférez un sapin de petite taille : il faudra en effet le suspendre via un crochet installer au plafond. Assurez-vous de la solidité de votre installation avant de mettre le sapin et ses décorations.

Facebook
Twitter
LinkedIn